Delphine est née le 27 septembre 1973 à Saint-Junien, en Haute-Vienne. Très tôt, elle a montré un goût particulier pour l’Egypte.

A l’école, Delphine était une bonne élève, voire même très bonne, mais éprouvait des difficultés à comprendre tout ce qui avait un rapport avec les chiffres. Elle en a gardé un très mauvais souvenir et n’a réussi que très récemment à comprendre qu’elle n’avait pas une faiblesse dans ce domaine, mais devait prendre un peu de temps pour assimiler et maîtriser ces concepts. De « nulle en maths », elle est devenue à l’aise avec les chiffres simplement en assimilant les notions sans pression inutile.

Titulaire d’une maîtrise en Egyptologie obtenue à la Sorbonne, Delphine a travaillé à la bibliothèque de l’Ecole du Louvre jusqu’à la naissance d’Aliénor. Elle a souhaité bénéficier d’un congé parental pour s’occuper de son enfant, congé durant lequel Cosme s’est annoncé. S’occupant de ses deux enfants, elle n’a pas repris d’activité salariée.

Très impliquée dans les apprentissages de ses deux enfants, Delphine a réfléchi assez rapidement, comme Eric, à une solution différente du système classique de scolarisation proposé par l’Etat. C’est donc assez naturellement qu’elle a découvert la pédagogie Montessori, malheureusement un peu tardivement, et qu’elle a suivi une formation dans ce domaine. Même si Aliénor et Cosme n’en ont pas bénéficié dès leur plus jeune âge, cette pédagogie sert cependant régulièrement, soit de soutien lorsqu’un point de blocage apparaît, soit de méthode naturellement plébiscitée par les enfants, du fait de l’approche sensorielle et concrète qu’elle propose.

Sans cesse avide de nouvelles connaissances, Delphine ne cesse d’étudier dans les domaines qui la passionnent, en particulier l’Egyptologie et la Préhistoire mais aussi l’Ethnologie et l’Archéologie, et a en tête d’autres domaines dans lesquels elle se lancera certainement un jour, telles l’Histoire des Religions ou la Paléontologie.

Ceux qui la connaissent disent de Delphine qu’elle a une âme d'aventurière, est extrêmement organisée, attachée à sa famille et très attentive au respect de ses choix de vie.

Eric est né le 16 avril 1966 à Saintes, en Charente-Maritime. Très tôt, il a montré un goût particulier pour la musique et a donc commencé l’étude du violon à l’âge de 5 ans. Cette passion pour la musique le suit depuis cette époque, même s’il a depuis abandonné cet instrument pour d’autres qui le séduisaient plus et a ouvert ses horizons vers des styles musicaux extrêmement variés.

A l’école, Eric était plutôt un élève assidu, discret et obtenant de bons résultats. Du moins au début de sa scolarité, quand il suivait le mouvement et rêvait de devenir dentiste. Tout s’est compliqué dès lors qu’il a commencé à vouloir faire ses propres choix, et que ces choix se sont portés vers des activités artistiques. A partir de ce moment-là, entendant sempiternellement que, vu ses résultats en mathématiques et français, il était « dommage » qu’il veuille aller vers la musique, son intérêt pour l’école a commencé à péricliter et il a recherché ailleurs les personnes qui sauraient lui donner les moyens d’aller vers ses propres choix.

Musicien amateur mais néanmoins connaisseur, Eric a aujourd’hui un diplôme d’ingénieur en acoustique. Il a commencé sa carrière au sein de l’Education Nationale, en qualité de surveillant puis d’enseignant. En désaccord avec les méthodes et l’organisation du système scolaire, il l’a quitté pour se lancer dans l’informatique, exerçant successivement les métiers de technicien, formateur, développeur puis chef de projet. Communiquant naturel et très sensible aux possibilités offertes par l’image, il a engagé une reconversion en 2012 et occupe désormais un poste de chargé de communication dans une mutuelle d’assurance.

Lorsqu’on évoque avec lui son parcours surprenant, il convient que sa profession le rend très heureux, mais qu’elle ne découle pas logiquement des choix qu’il aurait souhaité pouvoir faire. Il est conscient d’avoir suivi un modèle imposé par des contraintes qui ne tiennent aucunement compte de la construction personnelle à laquelle chacun a droit. C’est l’une des raisons pour lesquelles Eric a décidé, avec Delphine, de ne pas soumettre ses enfants à ce système scolaire, centré selon lui sur des objectifs de rendement et d’adéquation avec un modèle économique et social, et non sur l’individu et ses aspirations personnelles.

Concernant son tempérament, Eric est perçu comme un idéaliste, droit, déterminé et extrêmement tenace quand il poursuit un objectif en lequel il croit.

Aliénor est née le 4 septembre 2004 à Paris. C’est une petite fille qui a un besoin viscéral de se surpasser et de bouger. Ainsi, elle ne manque pas une occasion d’essayer un nouveau sport ou jeu sollicitant ses compétences physiques : poney, patinage, trampoline, ballon, base-ball, ping-pong... Tout est bon pour bouger et essayer de faire toujours mieux. Seule exception à ce jour : l’accro-branche. Aliénor est sujette au vertige et a eu la malchance, lors de son premier contact avec cette activité, d’être confrontée à un animateur très peu psychologue. Papa est intervenu mais le mal était fait. Peut-être qu’avec le temps, elle surmontera cette crainte ; et si ce n’est pas le cas, elle pourra vivre avec, personne n’en doute.

Aliénor est aussi très sensible à la musique. Cela n’est guère surprenant du fait de l’omniprésence de cet art à la maison. Pour lier sport et musique, c’est assez naturellement qu’elle a opté pour la danse. Elle suit des cours dans une école de danse classique et montre un enthousiasme qui fait plaisir à voir.
De plus, après avoir suivi des cours de trompette dans une école de musique, elle a choisi d'abandonner cet instrument et a demandé à Eric de l'initier à la flûte à bec, à la guitare et au piano, à la maison.

Enfin, Aliénor adore la lecture. Elle lit couramment depuis l’âge de 6 ans et demi et la découverte d’un nouveau livre est toujours un grand moment de bonheur pour elle.

En bref, Aliénor aime lire, bouger, parler, danser, jouer de la trompette, de la guitare, du piano, chanter, aller passer du temps chez ses grands-parents. Elle n’aime pas goûter de nouveaux aliments, les voyages en voiture, les jeux de société qui durent trop longtemps, les chiffres en général et les mathématiques en particulier.

Cosme est né le 24 avril 2006 à Paris. C’est un petit garçon qui bouge beaucoup, comme la grande majorité des enfants de son âge, mais qui se caractérise plutôt par ses compétences manuelles et artistiques. Cosme a en effet une créativité débordante, qu’il adore exprimer, et qu’il lie tout naturellement à des compétences manuelles qui ne cessent d’étonner son papa, peu doué dans ce domaine.

Comme toute la famille, Cosme est aussi très sensible à la musique. Fasciné par les cours de danse de sa sœur, il a demandé à être inscrit dans la même école et c’est donc avec autant d’enthousiasme qu’elle qu’il nous montre son goût pour cette activité. Eric l'initie de plus à la pratique instrumentale en l'accompagnant, tout comme Aliénor, dans sa découverte de la flûte à bec, du piano et de la guitare.

Cosme adore également la lecture. Il lit couramment et la découverte d’un nouveau livre est toujours un grand moment de bonheur pour lui.

En bref, Cosme aime lire, bricoler, faire du vélo, manger, jouer du piano, jouer à des jeux de société, aller passer du temps chez ses grands-parents. Il n’aime pas les voyages en voiture, ranger ses affaires, faire sa toilette tout seul.